TousAntiCovid : efficacité en chiffres

StopCovid maintenant renommé TousAntiCovid après quelques améliorations cosmétiques continue à montrer son inefficacité, malgré une autosatisfaction des autorités à son sujet.

https://bonjour.tousanticovid.gouv.fr/

Le but de ces applications : identifier rapidement les cas contact

Elles s’inscrivent dans une politique tester-tracer-isoler qui vise soit à réduire la propagation du virus (stratégie d’atténuation), soit à la stopper (la suppression).

The efficacy of contact tracing (the y axis of Fig. 3) is the square of the proportion of the population using the app, multiplied by the probability of the app detecting infectious contacts, multiplied by the fractional reduction in infectiousness resulting from being notified as a contact.

Oui, c’est clair et quasi évident, l’efficacité de ces applis dépend du carré du pourcentage de la population qui les utilise !

Vérifions en chiffres l’efficacité de TousAntiCovid

Une amélioration de l’app est la fourniture de chiffres réguliers sur l’épidémie, mais aussi sur le fonctionnement global de l’appli elle-même : nombre d’enregistrements “nets” (téléchargement avec activation), le nombre de cas positifs déclarés et le nombre de cas contact notifiés par l’app. Un effort de transparence bienvenu !

Conclusion

TousAntiCovid ne permet de notifier actuellement que de l’ordre de 0,55% des cas contact, pour deux raisons :

  • le faible taux de 60% des déclarations en cas de test positif, qui réduit d’autant les possibilités de notification à leurs cas contact.

Complément, à l’aide de la note de l’INSERM du 22 octobre 2020

Une équipe de l’INSERM a publié une “note [qui] vise à évaluer la performance de StopCovid en adoption et son impact épidémiologique”.

40 ans d'informatique + 33 de base de données + 25 d'internet + 11 de cartographie = #OpenStreetMap + #opendata + #logiciel_libre

40 ans d'informatique + 33 de base de données + 25 d'internet + 11 de cartographie = #OpenStreetMap + #opendata + #logiciel_libre