StopCovid maintenant renommé TousAntiCovid après quelques améliorations cosmétiques continue à montrer son inefficacité, malgré une autosatisfaction des autorités à son sujet.

Image for post
Image for post
https://bonjour.tousanticovid.gouv.fr/

Je n’aborderai pas ici les questions (légitimes) de la collecte de données, d’un fonctionnement centralisé ou pas, ou l’épineux sujet du bluetooth opérant plus ou moins bien avec ou sans les API d’Apple et Google, mais uniquement sur une approche chiffrée de son efficacité ou inefficacité globale (à l’échelle de l’ensemble de la population).

Oui, les téléchargements et activations ont repris depuis ce renommage et surtout depuis que nous sommes à nouveau submergés par la marée montante qui a…


La carte a évolué avec les règles du déconfinement progressif… 20km et 3h (voir en fin d’article)

Nous y sommes, second confinement et celui-ci a pour but de limiter la propagation du virus et le moyen pour y parvenir est de limiter nos allées et venues pour limiter nos contacts.

La règle des déplacements à moins de 1 km de notre domicile est donc de retour pour les balades (seuls ou avec nos amis à 4 pattes) ou l’activité sportive.

Premier point, il s’agit d’1 km de rayon (à vol d’oiseau donc), pas de 1 km de route ou de…


Voici une copie du document que j’ai rédigé et fourni à l’occasion de mon audition par le député Éric Bothorel dans le cadre de cette mission.

Image for post
Image for post

Cadre juridique : décalage entre principes, théorie et réalité

Le principe d’ouverture des données publiques et des codes sources s’est fait dans un premier temps sur la base de la loi de 1978 créant le droit d’accès aux documents administratifs ainsi que la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA). L’opendata a démarré en France à partir de cette base juridique.

La gratuité d’accès a ensuite été confirmée par la loi Valter de 2015 relative à la gratuité et aux modalités de la réutilisation…


Depuis l’écriture initiale de cet article, trois jours se sont passés, le virus a doublé le nombre de personnes infectées et l’on est maintenant de l’ordre de 400.000 porteurs (voir calcul dans le corps de cet article), +100000 rien qu’aujourd’hui dimanche (sans prise en compte de l’effet vote non-mesurable à ce jour).
L’essentiel ne se sait pas porteur car n’a été en contact avec une personne à la maladie déclarée.

Si un confinement total était déclaré ce lundi (16 mars), on limiterai potentiellement le nombre de morts de l’ordre de 12000 (3% de mortalité sur les 400.000). Pourquoi 3%, parce…


Que diriez vous d’un filesystem permettant, entre autres :

  • la gestion des disques physiques et de la redondance
  • le contrôle d’intégrité des données stockées
  • la compression transparente
  • la gestion de caches à plusieurs niveaux
  • les snapshots (y compris en read-write)
  • des synchronisations rapides de répliques
  • la déduplication de données pour optimiser le stockage
  • le chiffrement
  • des alertes automatiques sur son état

Tout cela est intégré aujourd’hui dans ZFS qui fête ses 14 ans, mais est encore bien peu connu des dev, devops et sysadmin… mais commence à faire son chemin, en particulier du côté d’Ubuntu.

Une des raisons est sûrement…


Cela fait quelques temps que l’idée d’archiver les données publiées en opendata me trotte dans la tête. Je trouve en effet formidable qu’un projet comme archive.org permette de revenir en arrière et de retrouver des contenus aujourd’hui indisponibles ou difficilement disponibles. Malheureusement, les jeux de données opendata, ne font pas partie de ce que cette archive du web conserve actuellement.

Image for post
Image for post
Source: rijksoverheid, Arenda Oomen — http://www.rijksvastgoedbedrijf.nl/vastgoed/projecten-in-aanbesteding/den-haag-binnenhof/binnenhof-in-beeld/binnenhof-als-trekpleister, CC0

Ces données ouvertes sont disponibles, pourquoi les archiver ?

La stabilité de publication de certaines données est malheureusement assez aléatoire et surtout sans garantie dans le temps.

On a déjà vu des jeux de données ouverts ne plus être disponibles……


TL;DR: les données repackagées sont disponibles sur :
http://data.cquest.org/inpi_rncs/

Image for post
Image for post

Le RNCS c’est le Registre National du Commerce et des Sociétés et, d’après le site de l’INPI:

Il centralise et diffuse l’ensemble des informations sur les sociétés immatriculées en France, afin de les porter à la connaissance du public (consultation, copie, certificat).

Les commerçants et les personnes morales (sociétés, GIE…) sont immatriculés au Registre du commerce et des sociétés tenu localement par les greffiers des tribunaux de commerce.

Le Registre national du commerce et des sociétés (RNCS) est tenu par l’INPI, qui centralise et archive électroniquement des formalités déposées au greffe…


En ce début d’été 2019, deux jeux de données importants ont enfin été publiés en opendata: les résultats des contrôles de la qualité de l’eau du robinet (base Sise-Eaux), les ventes et achats de pesticides (base BNV-D).

Image for post
Image for post
Source https://commons.wikimedia.org/wiki/File:La_Rouvre.JPG

A ces deux jeux de données nouvellement ouverts, on peut ajouter un troisième fort utile, la BD Carthage (et prochaine BD Topage), le référentiel sur l’eau publié par eau-france.

Ces trois jeux de données permettent d’avoir une vue assez détaillée de notre alimentation en eau, de certains polluants (il n’y a malheureusement pas que les pesticides qui polluent nos eaux).

Eau… que ce sujet est sensible !

Oui, sujet sensible…


API, API, API… elles sont partout, on en met à toutes les sauces, c’est presque devenu une mode et un buzz-word indispensable à tout bon pitch digital.

Image for post
Image for post
“La sécu c’est bien, en abuser ça craint” — https://www.youtube.com/watch?v=PzkpG0bv-V4

Oui, les API c’est bien, c’est vraiment bien, par exemple pour permettre l’accès (contrôlé) à des données internes et à standardiser leur accès. C’est même indispensable dans certains cas, par exemple lorsque les données évoluent très vite, ou qu’elles sont trop volumineuses pour être accessibles en simple téléchargement, voire une combinaison des deux.

Par exemple des données sur la disponibilité ou l’état en temps réel du réseau de transport public sont difficiles à…


Image for post
Image for post

ATTENTION: le formulaire de vote peut “bugguer” si vous avez des bloqueurs de pubs ou coupé javascript… si vous n’avez pas la liste des candidats sur la première page affichée, n’allez pas plus loin !

L’élection (électronique) du conseil d’administration de la fondation OSM s’ouvre…

C’est le moment de faire des choix !

Une analyse très détaillées, en anglais, des différentes professions de foi des candidats a été faite.

Pour ma part, mon vote se porte sur : Tobias, Joost et Guillaume

Pourquoi ce choix ?

L’absence de conflit d’intérêt et un bonne connaissance de la communauté dans sa diversité me semblent les principaux critères. Pour résumer, je me reconnais en tant que contributeur OSM dans ces trois personnes.

Pas d’autres noms pour moi soit parce que je ne me reconnais pas dans ces candidatures…

Christian Quest

40 ans d'informatique + 33 de base de données + 25 d'internet + 11 de cartographie = #OpenStreetMap + #opendata + #logiciel_libre

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store